Saviez-vous que presque dix mille personnes meurent chaque année en France à cause des polluants atmosphériques des transports routiers ? Saviez-vous que 5 à 11% de décès chez la catégorie de 60-69(en milieu urbain) est attribué aux particules fines, dont le transport routier est le second émetteur ? Combinés aux statistiques de mortalité et infirmité par accidents de circulation (+3500 victimes et 72000 blessés /an), ces chiffres deviennent inquiétants.

A cela s’ajoute les multiples impacts environnementaux liés à l’usage des véhicules sur notre santé et notre écosystème. Après l’activité industrielle, les millions de véhicules qui circulent dans nos villes et sur nos routes sont responsables de l’émission de millions de tonnes de gaz toxiques. Les politiques publiques-que ce soit en matière d’environnement ou de sécurité routière-ne freinent pas les deux fléaux, malgré quelques améliorations.

Que faut-il donc faire ? Inévitable, diriez-vous. Cependant, beaucoup de solutions sont possibles et plusieurs alternatives pourraient être envisagées. L’émergence de nouveaux moyens de mobilité urbaine est en train de changer l’image des grandes villes. Civisme conscient ou simple contrainte ? Le phénomène fait le bonheur des défenseurs de l’environnement, quoiqu’ il soit à ses débuts.

Privilégiez les transports en commun pour vous rendre à votre lieu de travail

Si vous êtes soucieux de l’environnement et des enjeux écologiques, sachez que c’est la première étape dans votre quête de l’écoresponsabilité. Les transports collectifs émettent moins de CO2 par personnes transportée. Moins il y a de circulation de véhicules, moins il y a d’émission de carbone, plus l’air est propre. Ceci sans oublier la réduction considérable de la consommation énergétique. Si à titre d’exemple, vous prenez le métro, vous consommerez jusqu’à 14 fois moins d’énergie que si vous vous déplacez en voiture !  Les réseaux de transport en commun sont assez bien développés dans les grandes villes, et restent le moyen le plus économique et écologique. Vous ferez d’une seule pierre plusieurs coups : gagner du temps, de l’argent et contribuer à la protection de votre environnement. Fini les frais d’entretiens, de carburant, de parking … etc.

En optant pour les transports en commun dans vos déplacements en ville, vous adoptez ainsi un comportement écocitoyen et réalisez davantage d’économies.

Adoptez les nouveaux modes de transport urbain

Le marché de la mobilité urbaine a connu de grandes transformations durant les dernières années, avec l’émergence d’une multitude d’acteurs qui proposent aujourd’hui des solutions alternatives, écofriendly, pour répondre aux nouveaux enjeux de mobilités urbaines et aux attentes des habitants des grandes métropoles.

L’on peut citer dans ce volet l’autopartage, les vélos, scooters et trottinettes en libre-service et qui représentent le nouveau visage de la mobilité urbaine. Ces solutions ont pu conquérir les utilisateurs, parce qu’elles sont 100% connectées, plus écologiques, plus flexibles et permettent aussi un gain considérable en temps, surtout pour les trajets de courte distance.

Le développement des pistes cyclables encourage davantage de citoyens à adopter ces nouveaux modes de transport. Cependant il y a un hic : la consommation énergétique ! Si vous achetez votre propre vélo ou trottinette électrique, vous devrez la recharger plusieurs fois par semaine. Comment agir donc dans de telles circonstances ?

L’expertise fait la différence. Bien choisir votre fournisseur d’électricité est déterminant. Rappelez-vous que l’objectif est doublement bénéfique :  réduire votre impact négatif sur l’environnement, tout en réalisant des économies d’argent. Des comparateurs d’énergies, à l’instar de « Hello Watt » peuvent à titre gracieux, vous orienter vers les meilleures solutions. 

L’autopartage

Il consiste à disposer d’une voiture le temps d’un déplacement sans être le propriétaire, que ce soit à travers les plateformes B2C pour la plupart financées par les villes, qui proposent des voitures en libres services dans certaines grandes villes françaises, ou encore à travers des plateformes C2C où les particuliers mettent à disposition leur propres véhicules à des opérateurs d’autopartage. C’est la solution économique et écologique qui ne cesse de séduire depuis quelques années.

Covoiturage domicile/ travail :

Au lieu d’utiliser votre propre véhicule pour vous rendre au travail, pensez plutôt à vous rendre en covoiturage, soit en vous organisant avec vos collègues, où en vous inscrivant sur des plateformes comme « Blablalines » ou “idvroom” qui vous mettent en relation avec des automobilistes allant dans la même destination que vous. Là aussi, double gain : tarification réduite et environnement moins pollué.

 

La réalisation de ces multiples objectifs est à portée de main pour plusieurs d’entre nous, sauf qu’il n’y a pas d’évolution sans action. C’est en prenant conscience de ce fait qu’il faut agir et s’ouvrir aux alternatives possibles car cela pourrait conduire à notre bien-être. Alors qu’attendez-vous pour passer à l’action ?

 

Sources :

 

 

Catégories : Eco-mobilité

Laisser un commentaire