5 signes qui montrent qu’il est grand temps de déménager
Stéphane Plaza émission déménagement

Au taquet sur les alertes d’appartement, ras le bol de tes colocs, marre de ta cage à poule ? Et si tu déménageais ?
PS : Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. 😉

1- Tu te surprends à consulter les annonces immobilières « juste pour voir »

Tu as ajouté Leboncoin, PAP et SeLoger à la barre de favoris de ton navigateur internet ?
Tes notifications Facebook ressemblent à « Amélie a publié dans Plan Appart Paris », « Pierre a répondu à votre commentaire dans « Plan Appart sans Agence » ?
Tu connais par coeur toutes les bourdes de Stéphane Plaza parce que tu as regardé plusieurs fois en replay chaque épisode de « Recherche Maison ou Appartement » ?

C’est fichu, tu as tous les symptômes d’une déménagite à un stade bien avancé.

Tu as beau dire à tes potes que tu regardes les annonces « juste pour voir comment est le marché de l’immobilier en ce moment », personne n’est dupe… ni même toi pas vrai ? Tu as envie de déménager, et pour être honnête tu t’es même déjà renseigné sur les bons plans pour déménager pas cher.

2- Ta boîte a eu la bonne idée de changer de bureaux

Pour une fois, tu avais fait les choses bien : pour choisir ton nouvel appartement, tu avais sélectionné tes quartiers de prédilection en fonction de leur proximité avec ton bureau « pas plus de 20 minutes de trajet et maximum 1 correspondance de métro« .
Ta ténacité t’avait permis d’emménager à 5 minutes seulement du boulot… ce que tu ne manquais pas de rappeler à ton collègue pour qui l’expression « Métro Boulot Dodo » rimait plutôt avec « Train + Rer + Métro + Marche à pieds / Boulot Dodo ».

Mais ça c’était… avant. Un beau matin ta boss a annoncé à l’équipe qu’elle avait trouvé des nouveaux locaux « plus grands, plus lumineux, plus stylés » mais… à l’autre bout de Paris.
Bref, tu passes maintenant plus d’une heure dans les transports matin ET soir, et ça ne peut pas durer : tu dois déménager.

3- Cupidon t’a touché de sa flèche… tu n’as pas pu résister

Tout le monde en parlait, certains disaient l’avoir aperçu tandis que d’autres n’arrivaient plus à l’oublier… Ahhh, l’amour. Cupidon a dégainé sa flèche et cette fois-ci, (miracle ?) tu en es la victime.
Vous êtes toujours fourrés l’un chez l’autre, tu as même fait un peu de place dans ton placard pour accueillir tant bien que mal ses fringues.

Seule ombre au tableau : vivre à 2 dans 15m2 commence à devenir un sérieux problème.. surtout lorsque Monsieur se lève une heure avant toi tous les matins, et qu’il est obligé de s’éclairer à la lampe frontale pour se préparer. Déménager… vous y avez pensé ?

4- Tu as craqué sur une boule de poils

À force de voir tes copines liker des vidéos de chats trop mignons sur Facebook, tu as craqué et sacrifié ton SMIC : bienvenue à Minion, ton nouveau bébé chat qui porte bien son nom.

Seulement voilà, vu la taille de ton appart, tu vas devoir faire un choix : loger Minion et dormir sur le palier ou l’inverse ?!
Qu’on se le dise, chat et studio ne font pas bon ménage… sauf si l’odeur de la litière t’aide à t’endormir (chacun son truc c’est vrai !).

5- L’Auberge Espagnole : le rêve à la télé, le cauchemar en réalité

Quand on t’a proposé de monter une colocation, tu étais super emballé : les grandes tablées pour le dîner, les soirées DVDs, les épaules sur lesquelles éventuellement pleurer, et les frais d’électricité/internet à partager (ne nous fais pas croire que ça n’a pas pesé dans la balance !).

Seulement voilà, vivre en communauté n’est pas si simple. Tu as vaguement tenté d’établir une « charte » de la coloc, des règles de vie à respecter… sauf que le reste de la bande ne l’entendait pas de cette oreille.
Résultat : ton étagère du frigo est régulièrement squattée par le fromage odorant de ton coloc, il te suffit de regarder les plaques de cuisson dans la cuisine pour connaître le menu de ta coloc, tu retrouves régulièrement des chaussettes sales sous le canapé, tu pourrais reconstituer des perruques avec les cheveux retrouvés dans le bac à douche…

Et puis OUI, il ne faut pas se mentir : toi aussi tu aimerais te balader tout nu chez toi, faire la vaisselle quand ça te chante, te goinfrer de chips et d’oréo devant la télé sans te sentir jugé, et porter un short alors même que ta pilosité du moment ferait rougir Chubaka.

Notre diagnostic est sans appel : il est temps de déménager et de voler de tes propres ailes !

Laisser un commentaire