Le départ en vacances est imminent. Ça y est, vous êtes fin prêt à prendre la route, la famille est au complet et les bagages sont déjà tous dans le coffre. Si vous vous apprêtez à effectuer une longue distance, veillez à être en bonne condition physique au moment de démarrer, et arrêtez-vous le plus souvent possible durant le trajet, pour reprendre des forces.

La fatigue au volant est à l’origine d’un accident sur trois sur autoroute, et représente la première cause de décès sur ce réseau. Il est donc primordial de rester vigilant et de faire des pauses suffisamment fréquentes, afin de préserver votre sécurité ainsi que celle des passagers. Le site officiel de la sécurité routière recommande une halte de 15 à 20 minutes au minimum toutes les deux heures. Privilégiez les aires de repos dédiées à cet effet, ou un endroit calme et protégé.

Les signes avant-coureurs de la fatigue au volant

Dès lors que vous percevez des signes tels que raideurs dans la nuque, douleurs dans le dos ou regard fixe, coupez le courant, dégourdissez-vous les jambes et reposez-vous quelques instants avant de redémarrer. Les états de somnolence étant accrus la nuit, il est conseilé de faire des pauses plus fréquentes dès que le soleil se couche. Si vous commencez à bailler de manière régulière et que vos paupières s’alourdissent, arrêtez-vous immédiatement et dormez : il ne faut jamais prendre le volant lorsqu’on manque de sommeil.

Les bons réflexes pour ne pas s’endormir au volant

Voici quelques conseils pour tirer le meilleur profit d’un moment de répit et repartir frais et dispos :

  • Ouvrez les portières de manière à bien aérer l’habitacle, surtout en cas de fortes chaleurs
  • Désaltérez-vous au maximum
  • Mangez léger (les repas copieux favorisent la somnolence, favorisez les aliments riches en vitamines)
  • Faites un peu d’exercice pour détendre vos muscles (une promenade de 5 minutes suffit)
  • Choisissez un fond sonore qui vous maintienne éveillé : une ambiance rythmée par exemple
  • Respirez profondément, en inspirant par le nez et en expirant par la bouche
  • Vérifiez que les traitements médicamenteux que vous suivez ne favorisent pas la somnolence (un pictogramme avec une voiture dans un triangle)

Sinon, Topito propose aussi son Top 10 des astuces pourries pour ne pas s’endormir au volant 😉

Êtes-vous un conducteur modéré et prudent, ou plutôt un original au volant ? L’infographie ci-dessous présente six spécimens que l’on peut croiser sur son chemin. Vous retrouvez l’un de vos proches dans une des descriptions ? Identifiez-le, peut-être qu’il notera une ressemblance de profil avec vous, lui aussi !

Catégories : NOS TIPSVIE PRATIQUE

Laisser un commentaire