Visiter Nice : le top 5 des incontournables
Les bateaux du port de Nice

Visiter la Capitale de la Côte d’Azur, c’est profiter d’un savoureux mélange de Provence et d’Italie !

Julien, c’est l’italien de l’équipe, il fait partie de la Team Logistique et nous fait aujourd’hui le plaisir de partager avec nous ses incontournables de Nice, puisqu’il y a étudié pendant 6 mois.

Marcher le long de la Promenade des Anglais

Longue de près de 8 kilomètres, cette mythique avenue s’étend de l’aéroport Nice Côte d’Azur à l’ouest jusqu’au jardin Albert 1er à l’est.

Jalonnée d’un côté par des cafés, restaurants et hôtels de luxe, et par la baie des Anges de l’autre côté, la Prom’ attire de nombreux joggeurs, cyclistes et amoureux qui peuvent pour un moment s’installer sur les chaises bleues pour admirer les palmiers, la mer turquoise et la plage de galets.
Une piste cyclable a d’ailleurs été aménagée, et des vélos en libre service sont disponibles (le Vélo Bleu).
Les plus belles façades sont notamment celles des hôtels Negresco, Méridien, Le Royal, ou encore celle du Casino de Nice.

Panneau de la promenade des anglais devant la façade du Negresco à Nice

Mais au fait, pourquoi a-t-elle été baptisée « Promenade des Anglais » ?
L’histoire de la Promenade des Anglais remonte au 18ème siècle. À l’époque, de nombreux bourgeois fortunés européens choisissent la ville de Nice pour passer leurs hivers, son climat étant relativement doux. Parmi eux, de nombreux aristocrates anglais, dont le révérend Lewis Way. Au début du 19ème siècle, il lance une collecte de fonds auprès des anglais pour financer la construction du chemin de bord de mer. C’est un succès, la promenade est officiellement nommée « Strada del littorale » (route du littoral). Plus tard, quand Nice est annexée par la France en 1860, c’est le surnom par lequel les niçois ont pris l’habitude de l’appeler qui sera finalement retenu : ainsi est née la désormais très prisée Promenade des Anglais.

Tour à tour sportive ou romantique, la Promenade des Anglais est à faire de jour comme de nuit. Attention toutefois à éviter les moments où elle est surpeuplée, surtout en période estivale où la densité de la circulation et des embouteillages pourrait nuire à votre plaisir. Si vous avez choisi d’aller à Nice en voiture, il est donc conseillé de la laisser au parking !

La Promenade des Anglais accueille le Carnaval de Nice.

Se promener dans le Vieux Nice

Dans le prolongement de la Promenade des Anglais, se niche le quartier historique du Vieux Nice.
Certains disent qu’il faut s’y perdre pour vraiment l’apprécier. Les façades jaunes, les volets verts, le linge qui sèche dehors, ses petites ruelles étroites, les odeurs de pois chiches qui émanent des cuisines où se prépare la Socca… un bond dans le temps qui fleure bon l’Italie.

Arrêtez-vous sur le Cour Saleya, l’une des places les plus animées du Vieux Nice, et respirez un grand coup : vous sentez ce parfum ce fleurs ? Chaque jour (sauf le lundi), les tentures rayées accueillent des centaines d’étals de fleurs, une explosion de couleurs ! Un peu plus loin, toujours sur le Cour Soleya, ce sont les fruits et légumes cultivés dans l’arrière-pays niçois qui sont mis à l’honneur dans ce grand marché méditerranéen.

Un cadre très charmant, qui saura aussi convaincre les oiseaux de nuit grâce à son centre très animé et ses nombreux bars / restaurants qui prennent le relai une fois la nuit tombée.

Vous pourrez faire une halte pour prendre un café sur la Place Garibaldi, typiquement niçoise avec ses couleurs et ses nombreuses voûtes qui abritent la statue de Giuseppe Garibaldi.

En soirée, jetez un oeil à la programmation de l’Opéra de Nice ! Il se pourrait qu’un ballet ou un opéra vous donne le prétexte d’admirer la somptueuse décoration intérieure.

Prendre de la hauteur sur la Colline du Château

Depuis la vieille ville, Julien vous conseille l’ascension de la Colline du Château, pour voir le somptueux panorama niçois depuis les hauteurs. La montée à pieds par les escaliers est gratuite, vous pouvez aussi monter avec le petit train ou un ascenseur accessible depuis le quai des États-Unis (payant).

Le port et les façades colorées de Nice

Vue depuis les hauteurs de la Colline du Château à Nice

Une fois arrivés en haut, La Baie des Anges et ses eaux turquoises s’offrent à vous : la Promenade des Anglais, la vieille ville et la mer sont visibles à l’ouest. À l’est, le port et les bateaux.
Sur place : des vestiges, un grand parc et une cascade : un coin idéal pour un pique-nique !
En revanche ne vous attendez pas à voir un château : il n’y en a pas. En hiver, on peut même y apercevoir les Alpes enneigées.

Goûter les spécialités niçoises

Vous ne pouvez pas visiter Nice sans goûter au moins l’une des spécialités locales ! Pour vous aider à choisir dans quel restaurant manger à Nice, le label « Cuisine nissarde – le respect de la tradition » a été créé et accordé à plus d’une vingtaine d’établissements, dont la plupart sont situés dans le Vieux Nice. Pour obtenir ce label, les restaurant sélectionnés ont dû montrer patte blanche : proposer au moins 3 spécialités niçoises sur leur carte, cuisiner des produits locaux, connaître le patrimoine niçois…

Quels plats typiques manger à Nice ?

  • la Socca : symbole de la gastronomie niçoise (bien plus que la salade niçoise !), la socca est une grande et fine galette cuisinée à partir de farine de pois chiche et d’huile d’olive cuite au four à bois. À la fois croustillante et moelleuse, la socca se partage souvent entre amis à l’apéritif !
  • la Pissaladière : parfois considérée comme une pizza, la « pissaladiera » comporte pourtant une différence fondamentale : elle ne contient pas de tomate. Elle est donc faite d’une pâte à pain, recouverte d’une compotée d’oignons et du « pissalat », une crème à base de sardines et d’anchois salés. La pissaladière est traditionnellement parsemée des caillettes, les petites olives noires de Nice.
  • les Farcis Niçois : la recette familiale par excellence, originaire de l’arrière pays niçois. C’est la cuisine des restes, à base de 4 légumes : courgettes, tomates, aubergines, oignons. Ceux-ci sont creusés puis fourrés d’une farce de légumes hachés, jambon, oeuf, mie de pain trempée dans du lait, ainsi qu’un peu de persil et de parmesan. Avant de les enfourner, ils sont saupoudrés de chapelure et recouverts d’un petit filet d’huile d’olive !

Visiter l’un des musées d’art de Nice

Musée Marc Chagall : on peut y admirer ses peintures très colorées, ses sculptures, ainsi que quelques tapisseries et une très belle mosaïque extérieure qui se reflète dans l’eau. Un musée plutôt petit mais de beaux espaces bien éclairés, lumineux et qui mettent bien en valeur les oeuvres. Dans l’auditorium, un film sur la vie de Chagall est diffusé (pour l’anecdote, le musée a été construit du vivant de Chagall !).
En prime, autour du musée un joli jardin dans lequel il fait bon se promener et faire une pause pour prendre un café.

À noter : le Musée Marc Chagall est fermé jusqu’en Mars 2016 pour travaux d’isolation et rénovation de la climatisation.

Sinon, vous pouvez aussi opter pour le Musée des Beaux-Arts : sur les hauteurs de Nice dans le quartier des Baumettes, une superbe villa avec jardin et vue. Il y a aussi le Musée Matisse, qui se situe à côté du Musée Chagall (les témoignages des visiteurs conseillent de faire d’abord le musée Matisse, sous peine d’en sortir très déçus car il semble moins bien pensé que son voisin).

Laisser un commentaire